On vous tue. Avant de sombrer dans le néant, vous découvrez le visage de votre tueur : c’est le gardien de la crèche, celui que chaque matin vous saluiez timidement. Vous ne saurai jamais s’il vous a reconnue. C'est vraiment très frustrant.